La fumigation, l’art de la purification

Chez vous ou au travail, les fumigations sont un moyen efficace pour purifier les lieux. Où que vous soyez, vous méritez d’évoluer dans un lieu sain qui favorisera votre sentiment de bien-être et maintiendra de bonnes vibrations. La fumigation, pratique qui consiste à brûler des encens résines ou des plantes séchées, est commune dans certaines cérémonies, de cultures variées. Le but de ces fumigations étant d’élever les vibrations grâce à la diffusion des fumées et senteurs dans l’atmosphère.

La fumigation, l'art de la purification

1. Les fumigations – retour vers le passé

Les fumigations ne datent pas d’aujourd’hui et faisaient déjà partie intégrante des rites et traditions des anciennes civilisations. Pas seulement dans un but d’éloigner les insectes qui s’invitaient trop près des lieux d’habitation et de rassemblement. En effet, elles étaient réalisées en offrandes ou en sacrifices lors des rites ou cérémonies religieuses, afin de permettre à toute la communauté de bénéficier des aspects favorables.

Ainsi, les lieux et le peuple étaient protégés contre d’éventuelles attaques, maladies, calamités et évènements malencontreux.

Pour accompagner les chants et célébrer les prières, les bois dits sacrés, les sèves d’arbres résineux et les plantes aromatiques, étaient utilisés dans le but de réaliser de savants mélanges mystiques.

A titre d’exemples, les mayas se servaient de fumigation de résines de copal comme offrande à leurs divinités. Les incas et les égyptiens, quant à eux, pour célébrer le dieu soleil, brûlaient le kyphi. C’est un mélange de plusieurs ingrédients naturels comme les baies, les feuilles, les plantes, les bois et les résines, afin d’honorer leurs Dieux.

2. Pourquoi effectuer des fumigations est important ?

Encens résine, fumigations

Qui ne souhaite pas se prémunir d’évènements incontrôlables et indésirables, qui pourraient venir bousculer son quotidien ? Nous souhaitons tous éviter une mauvaise rencontre, une agression ou une énième dispute. Ou encore, la malchance, des situations négatives et conflictuelles. C’est pour ces raisons, que les fumigations sont toujours à l’ordre du jour.

Quand nous ressentons un certain mal-être, en rencontrant quelqu’un, ou en pénétrant dans un lieu. Ou bien, lorsque vous entrez dans une période difficile et que vous souhaitez faire évoluer la situation. Parfumer son être et les lieux, grâce aux résines et plantes séchées est fortement approprié. Ne souhaitez-vous pas laver la maison dans laquelle vous venez d’emménager, des empreintes et énergies néfastes imprégnées par les anciens habitants ? Créer une nouvelle atmosphère aux énergies positives ?

Les fumigations sont également importantes lorsque vous sentez des tensions, des blocages, une tristesse inexpliquée, un état de stress injustifié ou qu’un sentiment de lassitude s’installe en vous. Dans ces situations, la diffusion de fumée odorante devient une nécessité afin de vous libérer des imprégnations négatives qui chargent votre environnement.

Enfin, les fumigations servent également à purifier un objet ancien ou acheté d’occasion, qui en outre, possède un passé, une empreinte, qui peuvent être lourds et négatifs.

3. Quand s’effectuent les fumigations ?

Dans la tradition, le moment idéal pour effectuer des fumigations est à la pleine lune, à la lune noire et en début de saison. Cependant, elles peuvent être réalisées fréquemment et régulièrement, dans le but de maintenir les vibrations de l’environnement, dans les plus hautes fréquences.

Ces fumigations peuvent neutraliser toutes les vibrations dues aux séquelles d’une grave maladie ou d’une période de malchance. La diffusion des fumées odorantes, des résines ou des plantes séchées, peut efficacement abréger une phase d'adversité.

En brûlant des substances végétales appropriées, on peut mettre fin à un épisode de disgrâce et engendrer un cycle de bonne fortune, favorable à de grands changements, dans sa vie personnelle ou professionnelle.

4. Quels types de végétaux sont utilisés pour les fumigations ?

Utilisation de végétaux pour les fumigations

Les plantes

L’herbier aromatique offre de nombreuses plantes, celles-ci sont très utilisées dans les rituels de fumigation. En effet, leurs vertus sont qualifiées de magiques.  Chaque culture, selon sa région, favorise les vertus et propriétés des plantes locales lors des cérémonies religieuses ou spirituelles.

Une fois les plantes séchées, elles peuvent être conservées, puis brûlées à des moments précis.

La liste des végétaux odorants sélectionnés dans cet article est variée mais non exhaustive. On y recense la sauge, le laurier, le gui, le romarin, la lavande, le basilic, le genévrier, le géranium ou encore l’eucalyptus

L'armoise, qualifiée d’herbe de la Saint-Jean, favorise l'harmonie, la guérison et la clairvoyance. C'est une plante de protection et de purification qui ouvre l'accès à notre monde intérieur.

Le genévrier est une plante purificatrice des corps et des lieux, comme la sauge. En effet, il est utilisé depuis l'Antiquité dans les régions montagneuses pour éloigner les mauvais esprits. Le lotus rose quant à lui, est considéré comme une plante sacrée chez les hindous. Le lotus bleu, pour sa part, est  sacré chez les égyptiens de l'Antiquité.

La plante, la plus connue aujourd'hui pour les fumigations, est la sauge blanche. Elle peut être utilisée seule, ou mélangée avec d'autres plantes traditionnelles.

Les bois résineux

Les arbres aussi sont utilisés dans la fumigation. Ce sont également des plantes, des plantes qui durent plus longtemps. Pour certains des décennies, pour d’autres des siècles et pour certains rares spécimens, des millénaires. Le bois conduit la sève des racines jusqu’aux feuilles. Cette sève d’arbres résineux, est récupérée puis séchée afin de réaliser de l’encens résine.

La myrrhe, le benjoin, l’encens d’église, le camphre et l’oliban font partie des résines les plus connues.

Chez Ananda, nous favorisons l’utilisation d’encens résines. En effet, pour nous, c’est l’option la plus efficace et diversifiée. Il existe de nombreuses variétés d’encens résines, qui offrent de larges résultats. Au gré des envies et des attentes de chacun, il est possible de mélanger les encens résines, c’est pour cette raison que nous faisons nos propres compositions.

Les bois aromatiques

Le bois de santal, le bois d’agar, l’écorce de cannelle et le bois de palo santo, sont des bois dits sacrés, qui viennent également s’ajouter à la liste des végétaux utilisés lors des fumigations.

Le palo santo, signifie littéralement « bois sacré » en Amérique du Sud. Réduit en poudre ou en petit bâton et copeaux, puis brûlé, il est réputé pour ses vertus assainissantes et son action de répulsif contre les mauvaises vibrations.

Le cèdre rejoint les végétaux vertueux utilisés lors des fumigations. En effet, les feuilles de cèdre servent pour la purification et l’harmonisation immédiate de l’environnement et de l’aura des personnes. Sa fumée permet de disperser les énergies négatives et d’assainir l’atmosphère. De surcroît, son odeur balsamique crée une vibration positive qui apaise l’esprit et engendre une atmosphère propice à la confiance et au bien-être.

Enfin, dans la culture mexicaine, certains cactus sont mis à l’honneur et utilisés pour les fumigations. Ces plantes, réputées pour leurs effets psychédéliques, offrent aux chamans la possibilité d’entrer en trans et de communiquer ainsi avec les esprits de la nature, les anges et les entités de l’au-delà.

5. La fumigation, une action consciente et symbolique

La fumigation est une action symbolique qui nécessite d’y mettre toute sa conscience et son intention, ainsi seulement, l’évolution d’une situation ou d’un évènement sera possible.

Un acte intentionnel, traditionnellement accompagné de formulations, prières, affirmations ou chants sacrés, selon les croyances de l’opérateur, a pour but d'élever les vibrations de l'opérateur et de son environnement, mental et physique.

Dans une représentation symbolique triangulaire, trois éléments sont présents :

  • La flamme. Celle-ci embrase l’encens ou la plante et symbolise le feu.

  • Les résines ou végétaux. Ils équivalent aux produits de la terre et mettent ainsi l’élément terre en relation.

  • La fumée. En se propageant dans l’espace et autour de l’être, c’est l’élément air qui entre en jeu.

La fumigation se base sur un changement d’état qui va engendrer une transformation de la conscience de celui qui opère. Pour cela, l’élément solide lié à la terre, encens ou plante, est lié à l’élément air ainsi qu’à la puissance du feu par le biais des braises.

A cet instant précis, l’essence de la plante ou de l’encens, embaume l’atmosphère, l’être ou l’objet et libère ses vertus qui viennent purifier et renouveler les vibrations.

Le mouvement d'ascension de la fumée invite à l'élévation de l'âme de celui qui fait l'offrande. Celui qui opère, profite de ce moment pour accompagner la montée de la fumée odorante, d'une intention dont il souhaite imprégner son esprit, puis la répandre dans le monde des esprits. La répartition des odeurs dans l’espace, permet aux influences et vibrations d’agir, en rapport avec l’intention posée par l’opérateur. En fonction, la fumigation peut repousser ou attirer des ondes.

Accompagner intentionnellement la nature d’une pensée ou d’une action positive, change notre perception et notre perspective. Par voie de conséquence, notre ressenti et nos convictions influent sur notre sphère environnementale.

6. Comment réaliser une bonne fumigation ?