La sauge blanche, plante aux puissantes vertus

Aujourd’hui, la sauge blanche s’invite dans (presque) tous les foyers et a clairement le vent en poupe. Les présentations sont-elles encore nécessaires ? Nous savons que beaucoup ont adopté la sauge blanche pour s’adonner aux purifications de lieux, personnes et objets. Chaque personne a son outil fétiche pour réaliser ses fumigations. En effet, certains favorisent l’encens (bâton, pâte ou résine) quand d’autres préfèrent les plantes séchées.

La sauge blanche, plante aux puissantes vertus

1. Mais qu’est-ce que la sauge blanche ?

La sauge blanche, de son nom scientifique Salvia Apiana, est une plante sacrée, très utilisée dans l’ésotérisme. Chez les amérindiens, la sauge blanche est un élément clef de leur culture spirituelle.

En effet, les chamans d’Amérique du Nord, du Sud et du Mexique utilisent la sauge blanche lors de leurs rites, pour ses propriétés psychoactives. Partie intégrante de leur culture spirituelle, elle est traditionnellement utilisée en fumigation. Ainsi, la sauge blanche purifie le lieu de rite des chamans et leur permet d’entrer en trans et en contact avec le monde des esprits.

La sauge fait partie des plantes de l’herbier cérémoniel comme le gui dans la tradition druidique, le tulsi ou basilic sacré intitulé par les hindous “Reine de plantes”. Selon les experts de la science védique  « elle ouvre le cœur et le mental et distribue l’énergie d’amour et de compassion ».

Il existe de nombreuses variétés de sauges, la sauge blanche étant la plus utilisée pour les fumigations et les purifications.

2. Les prodigieuses vertus et propriétés de la sauge blanche

Vertus et propriétés de la sauge blanche

Toutes les sauges peuvent être utilisées lors des diverses cérémonies, cependant la sauge blanche est réputée pour être la meilleure. En effet, dans la réalisation de fumigations rituelles, la sauge blanche est considérée comme étant l’une des plus puissantes.

Ses feuilles séchées et suspendues, offrent une odeur agréable qui apaise l’agitation nerveuse et mentale. La sauge blanche favorise la détente et permet ainsi de jouir d’un sommeil réparateur.

La sauge blanche, brûlée en fagot, purifie les lieux, chasse les énergies négatives, stimule les facultés réceptives et accorde des visions. Elle est également utilisée, diffusée autour de soi, en bain de fumée, pour guérir, purifier l’âme, ôter la malchance et débloquer une situation inconfortable (tensions, dépression, dispute etc.). La sauge blanche purifie toutes les scories astrales et élève la conscience.

La sauge, depuis des centaines d’années, est réputée pour ses vertus et ses bienfaits, qui sont, ses qualités médicinales, son aspect naturel et les différentes manières de la consommer ou de l’utiliser (consommable, infusion, huile essentielle, fumigation).

3. Comment la sauge est-elle récoltée ?

La sauge est une plante aromatique qui pousse en milieu aride. Cependant il existe de nombreuses variétés, qui poussent à différentes périodes de l’année et répondent ainsi à vos besoins 365 jours par an.

Dans la tradition, les feuilles fraîches sont récoltées après la floraison par une nuit de pleine lune puis séchées à l’ombre pour converser toutes les propriétés. Les tiges sont coupées le matin par temps bien sec. Le séchage se fait également par temps sec et chaud pour préserver leur valeur énergétique ainsi que les propriétés et le parfum prononcé des plantes.

Afin de les relier en fagot, comme très communément utilisée, faites un premier nœud avec votre corde à la base de votre « bouquet » en le maintenant bien serré. Remontez ensuite la corde en tournant tout au long de votre « bouquet » toujours en serrant bien. Lorsque vous aurez bien saucissonné vos herbes, faites un nouveau nœud à l'autre extrémité.

Nos plantes séchées et encens résines sont conditionnés dans des emballages hermétiques afin de conserver les odeurs au mieux :

  • soit dans un sachet en plastique transparent avec zip refermable

  • soit dans des boîtes transparentes en plastique PET avec un couvercle vissable

4. Utilisation de la sauge

Utilisation de la sauge

Comment purifier et consacrer un lieu avec de la sauge blanche ?

Adeptes des fumigations depuis des années ou apprentis en la matière, s’adonner à l’art ancestral des fumigations, c’est développer une âme et un lieu de vie aux bonnes ondes vibratoires. Chez Ananda, c’est une pratique qui fait partie de nos vies à tous et qui nous importe beaucoup, aussi nous prenons soin d’y mettre une très forte et bonne intention.

Pour plus d'information sur la symbolique des fumigations nous vous invitons à consulter l'article suivant

En pratique, voici comment réussir une bonne fumigation à la sauge :

1 - Prendre un fagot de sauge de qualité, il doit être bien fagotté, bien sérré et avoir un bon ratio feuilles / branches

2 - Prévoir un récipient ignifuge dans lequel vous pourrez déposer le fagot une fois allumé. Les récipients en argile émaillée sont parfaitement appropriés.

3 -  Rédigez votre affirmation de purification à répéter durant la totalité de votre purification à la sauge.

Exemple : “Que partout où se répand cette fumée, les vibrations négatives ou non harmonieuses soient neutralisées et transmutées en vibrations saines, positives et lumineuses afin que ce lieu soit consacré par les vertus de la sauge, renforcé par la puissance de ma bénédiction consciente et par la grâce de l’esprit divin. Que tous ceux qui résident ou sont de passage dans cette demeure, soient totalement protégés, inspirés, éclairés et guidés. Qu’il en soit ainsi d’une manière parfaite et durable."

4 - Prenez votre fagot en main du côté avec le plus de branches

5 - Allumez l’autre extrémité du fagot à l’aide d’un briquet ou d’une bougie chauffe-plat. Allumez le fagot bien uniformément. Si votre fagot s’enflamme, laissez-le s’allumer convenablement puis éteignez les flammes en soufflant fort.

6 - Répandez la fumée qui sort de votre fagot dans toute la pièce (dans le sens des aiguilles d’une montre) en répétant votre affirmation de purification à voix haute afin de projeter votre intention.

7 - Une fois le tour de la pièce terminé, posez le fagot dans votre récipient et laissez le se consumer quelque temps dans la pièce.

8 - Aérez la pièce

9 - Si le fagot ne s’est pas éteint de lui-même, étouffez-le ou écrasez le délicatement comme un cigare.

10 - Si le fagot ne s’est pas consumé uniformément, recoupez le proprement à l’aide d’un cutter pour la prochaine fois.