Les Parchemins : La consécration du divin par l'écriture.

Publié le 05/10/2021

Le parchemin est un outil traditionnel qui revêt une importance particulière en spiritualité et dans l’histoire des civilisations. Originellement beaucoup utilisé par les érudits pour transmettre la connaissance, aujourd’hui, c’est un support noble destiné à recevoir uniquement les écrits les plus sacrés. Dans cet article, nous vous expliquerons les différentes étapes de la fabrication des parchemins animaux et des parchemins végétaux. Puis, nous vous expliquerons comment vous en servir efficacement.

Parchemin et plumes

1. Qu’est-ce qu’un parchemin animal ?

Parchemin étendu

Le parchemin, aussi appelé parchemin vierge, est la version la plus traditionnelle et commune du parchemin.

Initialement, les peaux utilisées étaient celles de chevreaux et agneaux, morts à la naissance, puis tannées. Les animaux, n’étaient donc jamais tués afin de réaliser des parchemins, manuscrits ou dans le but de dessiner des pentacles.

Une fois tannées, ces peaux étaient idéales pour réaliser des pentacles sur une matière solide et durable, ainsi que pour retranscrire des prières.

Aujourd’hui, les parchemins issus de provenance animale, résultent du recyclage des peaux d’agneaux, de veaux ou encore de chevreaux et proviennent des abattoirs.

Il existe différents types de parchemin, selon vos besoins, sous différents formats : A3, A4, A5, A6, 9x9. En peau d’agneau, de veau ou de chevreau.

Comment transforme-t-on les peaux en parchemin ?

Les peaux des animaux, utilisées pour la réalisation des parchemins, sont réalisées avec soin par un maître artisan, un tanneur.

Le tanneur, traite les peaux, les nettoie, les lisse et les tanne de façon naturelle ou chimique et mécanique. Un tanneur transforme les peaux en cuir.

Les peaux sont conservées, trempées dans de la saumure (un mélange d’eau et de sel), avant d’être séchées. Ce processus permet de rendre les peaux utilisables et hautement conservables.

Selon les peaux et la saison, il faut compter entre six et douze semaines pour les préparer aux futurs traitements. En hiver, le séchage se compte en semaines (trois ou quatre), contre trois ou quatre jours en été.

En fonction des peaux et techniques utilisées, la qualité du parchemin diffère. Un parchemin de grande qualité sera fin, opaque et blanc. Le vélin, issu du veau, est le plus qualitatif du marché.

Les étapes réalisées lors de la transformation :

Une fois les peaux salées, vient l’étape de l’ébourrage (suppression des poils et résidus). Puis l’étape dite, le travail de rivière, qui consiste à épurer la peau afin de la délester des éventuelles impuretés. Les peaux, sont à ce moment-là, plongées dans un bain d’eau et de chaux vive pendant plusieurs jours. Ensuite, le tanneur pelanne, afin d’augmenter la réactivité du collagène de la peau au tan. Enfin, vient l’effleurage, étape qui consiste à effleurer les peaux avec un petit outil en forme de demie lune, appelé lunellarium, dans le but de débarrasser les peaux des derniers poils.

Une fois toutes ces étapes réalisées, les peaux sont tendues verticalement, dans un cadre. Avant que la peau n’ait séché, de la poudre de craie est saupoudrée sur celle-ci. Cette étape permet d’absorber et neutraliser la graisse et de faciliter ainsi la réalisation du ponçage. Ce procédé est nécessaire pour réaliser un ponçage plus aisément, blanchir et opacifier le parchemin pour ainsi, faciliter l’écriture.

Lors de ce séchage, dit “sous tension”, les fibres sont en couches lamellaires, parallèles à la surface de la peau et se disposent ainsi dans le sens des tractions. C’est grâce à cela que le parchemin gagne en souplesse et finesse.

Photos de séchage sous tension prises chez notre fournisseur, maitre artisan

Une fois les peaux parfaitement sèches

Enfin séchées comme il se doit, un ponçage est donc effectué sur les peaux. Ce ponçage est réalisé sur l’extérieur de la peau, aussi appelé “côté fleur”. Les traces de poils étant apparentes, le ponçage réduit ce détail. Quant au côté interne, dit “côté chair”, des traces de veines sont parfois visibles à l'œil nu et réduites après ponçage.
Enfin, les parchemins sont triés selon leur taille et qualité, puis stockés sous de lourds poids, afin de les garder à plat.

2. Le parchemin végétal

Avis aux végans et sensibles à la cause animale, il existe bien entendu des parchemins issus de matières végétales.

En Inde, la tradition tantrique ou encore les traditions égyptiennes, favorisent l’utilisation du parchemin végétal, refusant que leurs prières et pentacles soient inscrits sur une peau animale. Les Égyptiens utilisaient donc des parchemins en papyrus, quant aux bouddhistes et hindous, ils utilisent encore aujourd’hui, l’écorce de bouleau de l’Himalaya.

En Europe, le parchemin de roseau était communément utilisé. Dans le sud de la France, on continue de réaliser des parchemins, aujourd’hui créés à partir de coton, lin ou laine. Ces matières rendent ces parchemins végétaux bien plus onéreux qu’un parchemin végétal issu de fibres de bois.

Le parchemin végétal dit premium, 250 grammes, reproduit à la perfection la texture, l’aspect et le comportement du parchemin. Il est en outre, le meilleur substitut du parchemin véritable. Il existe également sous différents formats : A4, A5, A6, 9x9.

Fabrication du parchemin végétal

Nous sommes allés au Moulin à Papier de Brousses et Villaret afin de véritablement voir comment le parchemin végétal est fabriqué de façon artisanale. Toutes les photos ci-dessous ont été prises sur place, nous les remercions pour leurs explications. La visite de l’atelier est très instructive, n’hésitez pas à y faire un tour si vous avez l’occasion.

Voici les différentes étapes de la fabrication artisanale du Parchemin de tissu :

Les chutes de tissu et vieux vêtements (draps, jeans, vêtements cotons...) sont récupérés et déchiquetés en petits morceaux, peu importe la couleur.

Déchiqueter des tissus

Les tissus sont mis dans un broyeur avec de l'eau afin d'extraire les fibres.

Extraction des fibres

À la sortie du broyeur, une pâte de cellulose est récupérée. Cette pâte est ensuite diluée dans un grand bac d'eau froide.

Récupérer la pâte de cellulose

L'artisan plonge le moule (qui s'apparente à un tamis très fin) dans le bac de cellulose et le ressort plein. Il laisse l'eau s'écouler afin de ne garder que la cellulose pure.

Plonger le moule dans le bac

L'artisan démoule le futur parchemin sur une couche de tissu sec.

Démouler la cellulose

L'opération est répétée plusieurs fois en alternant les couches de parchemin et de tissu jusqu’à obtenir un tas d'une vingtaine de centimètres environ.

Répété l'opération plusieurs fois

La pile est posée sous une presse afin d'en extraire l'eau par compression.

Poser la pile sous une presse

Les parchemins sont séparés des tissus afin de continuer leur séchage à l'air libre.

Séparer les parchemins

Une fois secs, les parchemins sont stockés à plat afin de conserver leur forme.

Décrocher puis stocker à plat

3. À quoi servent les parchemins

Un parchemin sert de support à l'écriture afin de retranscrire tout ce qui revêt un caractère sacré et secret : les prières, les affirmations, les pentacles ou encore les amulettes. On y inscrit des symboles sacrés et signes magiques en rapport avec des forces surnaturelles ou mystiques. On y retrouve des figures géométriques où sont inscrites des lettres dites sacrées qui nous mettent en relation avec un monde secret. Les parchemins sont comme des réceptacles ou des émetteurs. Ils matérialisent une intention et nous connectent avec des puissances secrètes. Ces différents signes ou symboles permettent de se mettre en connexion avec des forces supérieures et de capter les énergies spirituelles auxquelles ils sont reliés. Il ne faut toutefois pas oublier que le parchemin n’est qu’un support, ce n’est pas le parchemin qui est sacré, mais bien ce qu’il véhicule.

Il existe des protocoles, faciles et rapides à mettre en œuvre, sans se transformer en sorcier pour autant. L’essentiel, c’est de mettre une intention délibérée sur votre parchemin et ainsi, conscientiser votre vœu ou souhait.

4. Faire une demande

À l’époque, graver sa demande sur une pierre, une peau ou du bois était un acte fastidieux. Aujourd’hui, en se procurant un parchemin animal ou végétal, la tâche est aisée. Ainsi, par le biais de l’écriture, vous pouvez retranscrire fidèlement votre pensée. La main devient ainsi le prolongement de l’esprit.

Utiliser un morceau de parchemin pour inscrire votre demande ou prière lors de vos rituels décuplera votre efficacité de façon très significative.

  • Prenez une feuille de parchemin A4

  • Dessinez, le plus grand possible, un triangle équilatéral en rouge assez épais. Par exemple avec un feutre.

  • Découpez minutieusement l'extérieur du triangle avec une paire de ciseaux. 

  • Positionnez le triangle la pointe vers le haut et la base vers vous.

  • À chaque coin, dans le sens horaire, toujours en rouge épais, dessinez un symbole puissant de votre tradition spirituelle. Par exemple :
    une croix pour la tradition chrétienne.
    une croix Ankh pour la tradition égyptienne ou la tradition éthiopienne.
    🕉 un symbole Om pour la tradition hindou ou la tradition tibétaine.
    un croissant de lune pour la tradition musulmane.
    un dessin d'un ange si votre demande s'adresse au monde angélique.
    une étoile de David pour la tradition hébraïque.
    un soleil pour entrer en connexion avec les forces de la nature.
    🖤 ou tout autre symbole qui a un sens pour vous afin de vous mettre en relation avec les forces d'en haut.

  • Toujours en rouge, mais avec une pointe plus fine, écrivez votre demande afin qu’elle occupe la totalité de l’espace restant dans le triangle.

  • Terminez la calligraphie  de votre souhait par une phrase de reconnaissance et de gratitude. Par exemple :
    - ''Tout cela par la grâce divine et d'une manière parfaite”
    - “Tout cela selon l'entendement du plan divin/céleste”.

  • Parfumez l'arrière de votre triangle avec un extrait de parfum dont les propriétés sont en accord avec votre demande. Par exemple du santal, de la rose, du jasmin selon votre demande.
    En mettre une très petite quantité pour ne pas endommager le parchemin ou les écritures de l’autre côté.

  • La rédaction de votre demande est terminée.

  • Placez votre triangle sur votre autel la pointe vers le nord ou l'est. 

  • Posez trois petits luminaires/photophores rouges à chaque pointe de votre triangle.

  • Tous les matins pendant 9 jours, allumez une bougie chauffe-plat dans chaque luminaire en lisant votre demande à voix haute pour chaque allumage de bougie, soit un total de 3 fois.

5. Mettre vos affirmations par écrit sur parchemin

Construire une affirmation est un véritable travail d’architecte. Il s’agit de construire une idée qui nous tient à cœur. En matérialisant cette demande/idée au lieu de la laisser se volatiliser aussi vite qu’une bulle de savon, nous donnons de l’importance et de la consistance à notre formulation.

Ainsi, nous devenons le bâtisseur-transcripteur, concrétisant le potentiel de notre idée et la rendons ainsi, réalisable. Cet acte symbolique, qui consiste à inscrire son idée, permettra à celle-ci de se manifester tôt ou tard dans notre vie. Oui, car, en plus d’avoir été pensée, elle a été écrite de notre main. 

Écrire : c’est encore mieux que créer, c’est manifester sa création.

J.C Jacob

Il est essentiel de bien soigner son affirmation. Avant de la fixer sur votre parchemin, n’hésitez pas à revenir dessus, afin de l’améliorer si besoin. Enfin, lorsqu’elle vous conviendra parfaitement, vous pourrez l’inscrire sur le parchemin de votre choix.

Vous pourrez ensuite utiliser ce parchemin lors de vos fumigations journalières, vos rituels ou pour charger vos pierres, oracles et symboles.

Exemple d’affirmation pour vos fumigations ou rituels du matin :

Les efforts et l’énergie que je déploie avec cœur sont récompensés par l’obtention de résultats immédiats et concrets.

Nous vous invitons par ailleurs à lire notre article sur les affirmations. (à venir)

6. Fabriquer un pentacle (ou talisman)

Un pentacle est souvent réalisé sur du papier, métal ou parchemin. Considéré comme une amulette à vocation magique, le pentacle représente un symbole, un dessin, réalisé par une personne dans un but précis et pour accompagner les rituels.

Les pentacles servent de relais pour nous synchroniser avec des plans connus, mais non visibles, dans le but de nous harmoniser avec des vibrations supérieures.

Les symboles, les signes ou les pictogrammes représentés sur les pentacles condensent toute une mémoire des rites de passages ou des mythes, qui ont la capacité d’élever la fréquence vibratoire de celui qui le porte. On évoque ainsi des degrés bien plus élevés que la conscience ordinaire. Les inscriptions que portent les pentacles sont empruntées à plusieurs langues dites sacrées ou vivantes, par exemple l’hébreu ou le sanskrit.

Les pentacles sont réalisés à partir de tracés géométriques comme  les triangles, les carrés, les losanges, pentagrammes ou hexagrammes. Ces formes permettent de relier les principes archétypaux qui mettent nos vibrations en résonance avec des éléments de la nature ou des énergies spécifiques de plans supérieurs de conscience.

Les tracés effectués sur les pentacles ont une valeur et une puissance  qui sont mises en œuvre lors de l’acte de consécration et de réalisation. Ensuite, les pentacles sont placés dans un lieu pour l’imprégner, ou portés sur soi. C’est la raison pour laquelle, pour cette utilisation, les parchemins animaux sont favorisés. En effet, ils permettent une plus longue conservation et risquent moins de finir sous les dents des rongeurs.

Dans certaines traditions, comme le vaudou ou pour les rituels tantriques, l’aspect solide du parchemin était essentiel, car ils étaient placés dans les chaussures des porteurs, qui marchaient avec.

Cette consécration le rendra favorable à la réception de l’énergie sacrée que vous recherchez et permettra de vous lier aux énergies qui leur sont attribuées.

  • Trouver le moment le plus indiqué (phases de lune, dates anniversaires, etc.) pour retranscrire votre intention sur le parchemin et favoriser l'impulsion ainsi que l’énergie que vous allez y consacrer. 

  • Accordez-vous tout le temps nécessaire pour votre réalisation de cette consécration. 

  • Choisissez un lieu propre et calme où vous ne serez pas dérangé.e.s.

  • La retranscription se fait avec soin et conviction. Si vous avez des doutes, cela restreint bien évidemment votre énergie.

  • Afin que s’opère la magie, trouvez le lieu propice, dans la nature ou dans votre maison, qui sera alors considéré comme un autel. Il devient alors l’endroit où le temps et l’espace se rejoignent grâce à votre état de conscience. 

  • Munissez-vous des ustensiles et ingrédients indispensables à cette réalisation : encens, bougies, parfums et du matériel nécessaire : nappe, brûle-encens, bougeoirs pour mettre en œuvre votre protocole.

  • Coupez-vous de tout fonctionnement habituel, portez toute votre attention sur votre présence et sur les énergies bénéfiques qui vous viennent d’en haut. Expirez lentement et profondément, appréciez le calme et la détente qui s’installent et vous entourent. Inspirez intensément, sentez qu’en vous et autour de vous tout est lumière.

  • Il n’y a pas de consécration sans bénédiction. L’art de trouver les mots justes, permet de poser l’intention du cœur sous l’inspiration d’un esprit connecté aux forces de lumière. Ainsi tout s’accomplit d’une manière parfaite et selon l’entendement du plan divin.

  • Après avoir terminé votre retranscription, consacrez votre parchemin en y apposant vos mains et en formulant les pensées, prières, bénédictions, affirmations ou l’énergie que vous souhaitez transmettre. 

Vos mains deviennent ainsi le prolongement de votre esprit, les doigts détendus vous aident à véhiculer une pensée claire et juste tout au long de votre projection énergétique et  magnétique.

  • L’action de consacrer le pentacle retranscrit sur le parchemin lui confère ainsi un vrai pouvoir. Grâce à cette action consciente, l’opérateur relie les puissances d’en haut ou surnaturelles au talisman.

  • Une fois votre pentacle terminé, protégez-le dans une boite ou une pochette, puis positionnez-le à un endroit symbolique.